2012-2020

Oui, il s'agit bien de Diderot ...

On peut voir cette statue en bronze, boulevard Saint-Germain à Paris. Elle fut érigée pour le centenaire de la mort du philosophe à l'instigation de la Libre pensée : en ce jour de printemps, un farceur venait de l'affubler d'un parapluie (symbolique ?)

IL A DIT : "Dieu : un père comme celui-là, il vaut mieux ne pas en avoir."

DOSSIER DE PRESSE : Madame Helvétius >
2012-2020

Curiosité

  Le médecin (Extrait des Fables et épigrammes de Jean-Antoine du Cerceau. )

Un médecin fort à la mode
Et que de toutes parts on venait consulter,
Dans tous les maux divers qu'il avait à traiter,
      Suivait toujours même méthode :
Il saignait, il purgeait, mais indifféremment :
Ce qui guérissait l'un, et le tirait d'affaire,

      Envoyait l'autre au monument.
 Il demandait comment cela
se pouvait faire ?

Ami, lui dit quelqu'un, en voici la raison :
Ce qui soulage tel, est pour tel un poison ;
La constitution du malade en décide.
Voulez-vous dans votre art agir utilement ,
      Que ce soit le tempérament
      Qui vous détermine et vous guide.

Pour les maux de l'esprit, comme pour ceux du corps,
Il est des médecins qui n'ont qu'un seul système :
Le mal paraît le même au dedans,
au dehors ;
      Mais le sujet n'est pas le même.
      Qui veut réussir dans cet art,
Je dis même en morale, il faut qu'il étudie
      Son malade jeune ou vieillard,
      Encore plus que la maladie ;
Sinon tout ce qu'il fait, il le fait au hasard.

Retrouvez le père du Cerceau et… les chats dans Les chats de noble compagnie

DOSSIER DE PRESSE : Madame Helvétius >
2012-2020

Les mots de Fontenelle

Un jour à la suite d’un grand dîner, où Fontenelle avait déployé toutes les grâces de son esprit pour faire sa cour à Madame Helvétius, il passa par inadvertance devant elle sans s’arrêter. — Eh bien ! Monsieur le galant, lui dit-elle, quel cas voulez-vous donc que je fasse de vos déclarations ? Vous passez devant moi, sans même me regarder. — Madame, répondit aussitôt Fontenelle, si je vous avais regardée, je ne serais pas passé.Cité par Gavroche

M. de Fontenelle* a pensé mourir, mais il est hors d'affaire. Il envoya l'autre jour demander à dîner à Mme Helvétius, qui avait résolu ce jour-là de rester dans son lit et de ne voir personne. Mais ne voulant pas refuser M. de Fontenelle, elle se leva pour être en état de le recevoir et de lui donner à dîner. M. de Fontenelle arrive. Mme Helvétius lui dit : "Monsieur, je comptais dîner dans mon lit, je me suis levée pour vous, ce que je n'aurais fait pour personne, pas même pour mon mari. – Madame, lui dit Fontenelle, vous vous levez pour moi, mais vous vous couchez pour lui."

* L'académicien, auteur des Entretiens sur la pluralité des mondes, était à un mois de ses cent ans quand il est mort en 1757…

DOSSIER DE PRESSE : Madame Helvétius >

à suivre...